Paris Sportifs:

Pour espérer gagner, mieux parier vous devrez.

Vous êtes passionné.e par les paris sportifs (et plus précisément les paris sur le foot) et souhaitez mieux parier pour augmenter vos chances de gagner* ?

Vous aimeriez pouvoir analyser et pronostiquer vous-même les matchs de foot mais ne savez pas par quel bout commencer ?

Comme pour les courses hippiques, vous avez constaté que les pronostiqueurs de paris sportifs proposent à peu près tous la même chose pour finalement gagner peu quand ça “passe” ?

Si vous avez répondu “oui” à au moins une de ces questions, alors ce qui suit devrait vous intéresser…

Avec la feuille de calcul Prédit-Foot,

C’est VOUS qui avez les cartes en mains…

« La science du nombre est la plus grande des sciences, car elle comprend toutes les choses et toutes les réalités »
Ptolémée, astronome et mathématicien grec.
« Il se peut que tout dans l’univers soit déterminé par les lois mathématiques… »
Stephen Hawking, astrophysicien et cosmologiste britannique.

Les paris sportifs et les mathématiques pour mieux parier : La loi de Poisson.

Les grands scientifiques le disent: les mathématiques régissent tout. Tout est modélisable grâce à des formules et des fonctions mathématiques.

Pour les paris sportifs, nombreux sont les sites qui proposent une multitude de statistiques pour mieux parier et vous aider à déterminer l’issue probable d’un évènement sportif (des séries, des écarts, des moyennes, etc.).

Mais, et tout le monde le sait, ce qui fait la beauté du sport, ce qui nous fait tant l’aimer, ce qui nous fait tant vibrer, c’est justement le fait qu’il soit imprévisible.

C’est vrai, le sport est imprévisible. Mais finalement peut-être pas tant que ça…

Un certain Denis Poisson, mathématicien français, a mis au point une loi (la loi de Poisson du coup) qui, pour faire simple, est un outil mathématique permettant de prévoir la probabilité d’un certain nombre d’événements se produisant dans un intervalle de temps donné.

Cette loi de Poisson est bien connue des adeptes des paris sportifs, parce qu’elle permet de “prévoir” le nombre de buts qui seront marqués par 2 équipes au cours d’un match. Il paraîtrait même que les bookmakers (les opérateurs de paris) s’en servent, entre autres, pour fixer leurs cotes.

On trouve sur Internet de nombreuses ressources qui nous expliquent comment exploiter cette loi de Poisson.

Mais l’utilisation que je propose d’en faire pour mieux parier avec la feuille de calcul Prédit-Foot présentée ici est, je crois, plutôt inédite.

Qu’est-ce que Prédit-Foot ?

Premièrement, pour quelle soit pertinente dans le domaine du paris sportif, la loi de Poisson doit être utilisée selon certains critères, ce qui n’est pas forcément le cas dans ce qui est proposé ailleurs sur le net. Elle est aussi plutôt réservée aux matchs de championnats parce qu’elle nécessite un historique de matchs joués (pas adapté aux coupes d’Europe, du monde, etc.).

D’autre part, seule, elle ne fait pas tout le travail. C’est là qu’intervient Prédit-Foot pour vous aider à mieux parier. 

Prédit-Foot est un outil, une feuille de calcul fonctionnant exclusivement avec Excel, qui permet d’exploiter intelligemment la loi de Poisson, mais pas que, puisque vous pouvez aussi l’utiliser pour mieux parier avec d’autres sources de données (vos propres analyses ou des probabilités issues de sites Internet ou d’applications mobiles).

C’est une véritable base de données pouvant recenser 3000 matchs, traiter 80 championnats et, grâce à de nombreux filtres (plus de 25), créer jusqu’à 10 stratégies de jeux différentes et en effectuer le suivi financier.

Paris sportifs
Mieux parier

Prédit-Foot calcule pour vous les probabilités de réussite de plusieurs paris parmi les plus populaires: 1, N, 2, 1N, N2, +1,5 buts et +2,5 buts, selon cette fameuse loi de Poisson, mais vous fournit également un pari (1, N ou 2) suggéré par un algorithme propriétaire qui se base sur les mêmes données.

Il suffit pour cela de vous rendre sur votre site de statistiques préféré et d’y récupérer les infos concernant les buts marqués et encaissés par chaque équipe au cours d’un certain nombre de matchs précédents.

Il existe également des sites Internet et des applis mobiles sur les paris sportifs qui fournissent des probabilités toute prêtes. Vous pouvez utiliser ces données à la place de celles de la loi de Poisson si vous préférez. Prédit-Foot vous aidera également à mieux parier avec ces sources.

Quelles que soient les sources que vous souhaitiez utiliser, la force de la feuille de calcul Prédit-Foot réside dans le fait qu’elle va vous permettre d’effectuer des recherches de rentabilité à l’aide de nombreux filtres (filtres sur les cotes, sur les probabilités, sur les value bets, sur les prédictions) que vous pourrez combiner entre eux, et de les sauvegarder sous forme de stratégies de jeux (10 stratégies personnalisées).

Finalement, un onglet récapitulant vos 10 stratégies vous permettra de visualiser la performance globale de vos jeux en un seul endroit et vous avertira dès que l’une ou plusieurs des stratégies seront validées sur un match afin que vous puissiez placer votre pari.

Illustration chiffrée sans filtre…

Pour illustrer la notion de filtres, le tableau ci-dessous regroupe des données brutes concernant la réussite du pari 1 sur un échantillon de plus de 6000 matchs de divers championnats internationaux de football. 

Certains championnats sont plus propices aux surprises que d’autres, mais on a pris toutes les données brutes dans l’exemple.

FavoriNombre de Matchs jouésRéussiteRendement
Aucun627143.8%90.1%
Bookmaker417353.7%93.9%
Loi de Poisson347752.5%94.5%
Prédit-Foot282254.5%93.8%

Sans aucun filtre donc, sur la 1ère ligne on joue le pari 1 à chaque match, puis lorsqu’il est donné en favori par le bookmaker (la cote 1 est la plus petite), la loi de Poisson (la probabilité du pari 1 est la plus grande) et enfin l’algorithme Prédit-Foot (pari 1 suggéré). 

On peut constater que le favori du bookmaker fait aussi bien que la loi de Poisson, mais cette dernière donne moins souvent le pari 1 en favori (c’est dû au fait qu’elle prédit plus souvent des matchs nuls, ce qui est beaucoup plus rare chez le bookmaker). Le bookmaker dispose pourtant de beaucoup plus de données et d’informations sur les équipes que la loi de Poisson, qui n’est que purement mathématique !

L’algorithme Prédit-Foot fait très légèrement mieux que les 2 autres en terme de réussite, parce qu’il élimine d’emblée certains matchs moins “prédictibles”.

Le bookmaker auquel il est fait référence ici est Betclic, mais ça vaut pour tous les bookmakers.

… et avec un filtre

Et maintenant, pour comparer les données, le second tableau reprend celles du pari 1 sur le même échantillon de matchs, mais en appliquant juste un seul filtre qui est le suivant:

on ne retient que les matchs pour lesquels la probabilité de réussite du pari 1 (selon la loi de Poisson) est supérieure ou égale à 80%.

FavoriNombre de Matchs jouésRéussiteRendement
Bookmaker62069%97.6%
Loi de Poisson63568.2%97.4%
Prédit-Foot63168.5%97.9%

On peut voir que la fréquence de jeu a beaucoup diminué (on joue nettement moins souvent que sans filtre), mais en contrepartie, la réussite a considérablement augmenté en s’approchant des 70%, et on s’est approché du seuil de rentabilité (au-dessous de 100% de rendement on perd de l’argent, au-dessus de 100% on en gagne). Ce seul filtre nous a déjà permis de mieux parier.

Et là vous vous dites sans doute: “C’est bien beau tout ça, mais on joue beaucoup moins souvent”.

À quoi je vous répondrai par une simple question: “Préférez vous jouer souvent et perdre ou jouer moins souvent mais gagner* ?”

C’est là juste un exemple basique avec un seul filtre. Il y en a plus de 25 disponibles dans la feuille de calcul. Je vous laisse imaginer les possibilités. Rien qu’en filtrant par championnats, les résultats peuvent être impressionnants* !

En éliminant simplement les cotes supérieures à 2.00 dans l’exemple ci-dessus, on augmente la réussite de 5% et le rendement de 2%.

Et de plus…

Vous constaterez, par exemple, à l’aide du filtre précédent, que certains championnats peuvent être d’emblée éliminés parce que difficilement prédictibles (même les bookmakers sont très souvent à côté dans leurs prévisions), et qu’il vous restera ceux sur lesquels il peut valoir la peine de miser.

L’information extrêmement intéressante que vous donnera par ailleurs Prédit-Foot dans l’exemple ci-dessus, c’est que, lorsque la probabilité selon la loi de Poisson est supérieure ou égale à 80%, la cote moyenne jouée a été de 1.51€ pour un rapport gagnant moyen de 1.43€.

Or si on avait joué le pari 1 lorsque c’est le bookmaker lui-même qui lui accordait plus de 80% de probabilités de réussite (soit une cote inférieure à 1.14€ en comptant la marge), on aurait certes eu une belle réussite de 84%, mais un rendement de 91.2% seulement, puisque la cote moyenne jouée, de même que le rapport gagnant moyen auraient été de 1.08€.

Y’a pas photo comme on dit…

Les paris sportifs prennent indéniablement une nouvelle dimension avec des outils tels que Prédit-Foot qui permet effectivement de mieux parier*.

Le fichier de données de plus de 12000 matchs de plus de 70 championnats (valeur 99 euros) vous est offert pour l’achat de Prédit-Foot !

* Avertissements:

Parier comporte des risques de pertes en capital.

Les performances passées des stratégies et techniques de paris mises au point à l’aide de la feuille de calcul présentée sur ce site ne préjugent en rien de leurs performances futures.